zoom sur

Quand la voisine nuit à ma santé

Les voisines sont bien sûr celles qui habitent près de chez nous, mais aussi au sens de cet article les amies, les membres de la famille, les « cousines des sœurs des tantes » qui prennent notre bien être et celui de notre progéniture tellement à cœur qu’elles nous donnent des conseils pour Tout.

Ces conseils sont pourtant à prendre avec des pincettes lorsque la personne qui les prodigue n’a pas de formation médicale adaptée. Vous n’avez pas idée des situations sanitaires catastrophiques qui commencent par « ma voisine m’a dit de………… » et que le secret médical nous oblige à taire. Je n’aime pas du tout les voisines et je vais vous expliquer pourquoi.

LA COMPETENCE DE LA VOISINE
A titre de rappel les médecins et les pharmaciens, pour prétendre au titre de docteur passent au minimum 6 ans de leurs vies à étudier le corps humain et comment le soigner. Quand ces derniers estiment leur compétence dépassée ils vous réfèrent à un spécialiste qui a un background encore plus impressionnant. L’infirmier quant à lui suit une formation d’environ 3 ans au terme de laquelle il possède des connaissances élémentaires mais reste limité sur certains domaines. Cependant sous nos latitudes même le balayeur à l’hôpital se veut « docta » pourquoi pas la voisine ?

Pourquoi avoir foi en ce qu’une personne x vous dit sur un sujet aussi délicat que votre santé quand vous avez des professionnels à votre disposition? Je suppose que la voisine a une occupation, qu’elle s’y active avec beaucoup de dévouement et qu’elle laisse les métiers d’autrui aux concernés parce qu’elle ne peut pas tout faire.

LES DIAGNOSTICS DE LA VOISINE
Beaucoup de personnes finissent par se présenter chez le professionnel de santé mais avec leurs diagnostics pré établis : « bonjour mon enfant a des levures » oui bien sur ! la voisine a un microscope elle sait. « Bonjour comment je peux soigner ma typhoïde ». Plusieurs symptômes qui paraissent similaires peuvent être associés à des problèmes de santé très différents.

Outre le risque d’induire le personnel soignant en erreur le diagnostic la voisine vous fait personnellement courir 3 risques : d’abord le risque de vous faire soigner pour une maladie que vous n’avez pas et de vous intoxiquer inutilement, ensuite le risque de retarder le diagnostic de votre affection et enfin le risque d’aggraver votre cas en prenant un médicament contre indiqué pour votre état de santé réel.

LA VOISINE PENSE QUE TOUTES LES MALADIES QU ELLE OU SES ENFANTS ONT SONT PAREILLES AUX VOTRES
La répétition étant pédagogique des symptômes qui paraissent similaires peuvent être associés à des problèmes de santé très différents. De plus chacun a un état de santé et une condition physique qui lui est propre qui tient compte de ses allergies, de ses intolerances, de son historique médical et familial. Un médicament qui convient à X ne convient pas forcement à Y. « la dernière fois j’ai eu la même chose on m’a donné ça…. Je suis guérrie » est une assertion qui part de la volonté de vous aider, mais pourrait ne pas vous rendre service. Rendez vous vous-même au centre de santé ou à la pharmacie du coin, exposez votre problème, obtenez une réponse personnalisée.

CE QUE LA VOISINE ET MOI DEVONS SAVOIR

Le médicament n’est pas un bonbon mais un composé chimique qui ne fait du bien que quand les conditions de sécurité d’utilisation sont réunies. Se soigner seul n’est en aucun cas conseillé sur une longue durée mais est possible pour des affections benignes comme un rhume en respectant des règles primordiales: bien lire les notices pour connaître la posologie, les effets secondaires et les contre-indications. Sans amélioration de votre état sous 72h vous devez consulter.

Il est également fortement déconseiller de simplement reconduire une ordonnance que vous avez obtenue quelque mois ou semaines avant parce que vous avez l’impression que vous avez la même maladie et que le traitement a été efficace la dernière fois. Vous pouvez vous tromper il peut s’agir d’une autre maladie ; en admettant que vous avez raison et que vous souffrez du meme mal si vous retomber malade dans un court délai il se peut que malgré vos impressions le premier traitement ait été inefficace et qu’il faille en changer, ou encore il peut s’agir de complications : il faudra dans tous les cas revoir votre médecin traitant.

Le mauvais usage des médicaments peut avoir beaucoup de conséquences néfastes :
– intoxication par surdosage
– résistance des germes par non-respect du protocole de traitement (sous dosage, arrêt brutal ou non-respect de la durée de traitement)
– interactions médicamenteuses
– méconnaissance des effets secondaires et des précautions d’emploi
– fausser l’interprétation des résultats biologiques
Les femmes enceintes et les enfants sont des cas particuliers très fragiles et très sensibles chez lesquels des accidents sont vite arrivés et peuvent avoir des conséquences tragiques. Personne n’ a envie de faire une fausse couche ou de causer des malformations à son bébé à venir faute d’information juste.

La voisine est aimante et compatissante mais ne la laissez pas vous aider dans un domaine dans lequel elle n’a aucune compétence. Je sais que le système de santé n’est pas tout à fait ce qu’il devrait être mais tout le monde n’est pas pareil et il y a des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, la dehors qui ont envie de vous aider. Aidez nous à vous aider.

Votre santé un capital à préserver

A bientôt

leychou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s